Benoit Hervé

You are here

Maître de conférences en sciences de l'éducation, rédacteur en chef de « La nouvelle revue - Éducation et société inclusives »
Ecouter

Coordonnées

herve.benoit@inshea.fr

Axes de recherche

  • Histoire des conceptions du handicap et des besoins éducatifs particuliers
  • Accessibilité pédagogique et politiques publiques de compensation
  • Accessibilité pédagogique, outils numériques et enjeux de l’inclusion scolaire
  • Dispositifs inclusifs, dispositifs discursifs et dispositifs stratégiques
  • Formations des enseignants à l’inclusion : gestes professionnels et enjeux sociétaux
  • Epistémologie de l’évaluation inclusive : analyse didactique, compétences et enjeux de savoirs.

 

Objet de recherche

L’objet principal de recherche est le fonctionnement différenciateur et ségrégatif du/des système(s) éducatif(s) et les résistances au changement qu’il(s) manifeste(nt) dès lors que sont mises en question et a fortiori réexaminées les pratiques institutionnelles de sélection et de filiarisation  en matière de gestion de la diversité des élèves. Les obstacles qui s’opposent à une telle évolution prennent une forme aigüe, voire irréductible, quand il s’agit de jeunes dits handicapés, mais également de jeunes considérés comme étant en grande difficulté scolaire. Ils paraissent en partie liés à l’inféodation consentie de l’éducatif au biomédical.

La première piste théorique est celle que trace Gaston Bachelard en définissant l’obstacle épistémologique[1]. On dispose ainsi d’un premier analyseur des pratiques de discours, qui constituent le corpus de base de mes recherches : les discours scientifiques, institutionnels et réglementaires, mais également les discours des acteurs, des professionnels, des formateurs sur cette question de la gestion de la diversité. L’obstacle épistémologique tel que le définit Gaston Bachelard concerne directement l’approche scientifique, et c’est donc dans le discours de chercheurs qu’il est intéressant de le mettre tout d’abord en lumière : par exemple “l’obstacle substantialiste” mentionné par Bachelard est un analyseur pertinent des discours sur la “situation de handicap”.

La deuxième piste se trouve dans le programme d’analyse des discours que Michel Foucault propose dans la leçon inaugurale du Collège de France en 1970 : L’ordre du discours[2]. Ce programme offre la possibilité d’identifier des flux de discours ayant pour objectif d’exercer un pouvoir, précisément dans le domaine de la régulation de la diversité. Des flux de discours, des territoires discursifs s’organisent sur un plan à la fois diachronique et synchronique à propos de la diversité, c’est-à-dire qu’il y existe tout autant une généalogie des discours que des territoires discursifs dans un temps donné.

Trois flux de discours ont été repérés : le premier a pour visée la pathologisation du social, qui consiste à considérer que les difficultés sociales sont d’origine pathologique. Ce premier flux de discours a été relayé dans les années 1980 par un autre flux, qui est celui du discours médical de la remédiation du trouble censé empêcher l’apprentissage. C’est dans le cadre de cette double cécité sociale et didactique qu’est apparu le processus d’intégration scolaire. Parallèlement à ces deux discours, s’est développé dans les années 1990 celui de l’inclusion scolaire qui va percuter les deux discours précédents.

Il est également important d’étudier la production d’objets par le discours. Selon Foucault, les discours produisent des objets, qui servent à exercer le pouvoir. On peut ajouter que  les discours, en se rencontrant, provoquent des objets hybridés qui sont marqués par une profonde ambiguïté. Ambiguïté qui peut d’ailleurs être elle-même considérée comme un moyen pour exercer un pouvoir, dans le cadre de ce que Foucault appelle le dispositif stratégique, au-delà du dispositif discursif. L’ambiguïté peut être un moyen de laisser en balance des approches différentes, ce qui permet finalement de faire comme si la contradiction, l’opposition n’existait pas. Ces chocs de flux discursifs s’incarnent dans des micro-systèmes textuels dont l’étude est très éclairante.

En se référant à « l’analytique des relations de pouvoir » proposée par Foucault et au concept de « dispositif stratégique », tel qu’il le définit en tant que « processus de surdétermination fonctionnelle », il est important d’interroger les relations descendantes et ascendantes entre les gestes et dispositifs professionnels effectivement déclarés et les objectifs sociaux stratégiques auxquels ils peuvent être articulés. La mise en œuvre de la politique publique, de haut en bas, du centre gouvernemental vers la circonférence, mérite d’être mise en regard des systèmes locaux de contraintes (territoires, établissements, dispositifs, pratiques de classe), où se jouent de « micro-relations de pouvoir » susceptibles d’infléchir par « capillarité de bas en haut » l’accomplissement de cet objectif.


[1] BACHELARD, Gaston. La formation de l'esprit scientifique : contribution à une psychanalyse de la connaissance. Paris : Vrin, 1993. 256 p.

[2] FOUCAULT, Michel. L'Ordre du discours : leçon inaugurale au Collège de France prononcée le 2 décembre 1970. Paris : Gallimard, 1971. 84 p.

 

Mots-clés

Accessibilité pédagogique – Besoins éducatifs particuliers – Dispositifs discursifs – Formation des enseignants – Handicap – Inclusion scolaire – Numérique – Politiques publiques   

 

Principales publications

  • Benoit, H. (2018). Accessibility to higher education in the face to institutional barriers. In S. Pace, M. Pavone, D. Petrini (Eds) UNIversal Inclusion Rights and Opportunities for Students with Disabilities in the Academic Context, Milano: Franco Angeli Edizioni, 83-93.
  • Benoit, H. (2017). Integrazione scolastica en Italie special needs en Angleterre et inclusion scolaire en France: convergences et divergences dans le contexte européen. Éducation comparée. Revue de recherche internationale et comparative en éducation, 18, 19-38.
  • Benoit H., Feuilladieu S. (2017) De la typologie des outils numériques dans le champ des EIAH à leur opérationnalité inclusive, La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation 78, 25-45.
  • Benoit H., Mauguin M. (2016) Du discours juridique à son application : liberté de choix entre une éducation bilingue et une éducation oraliste pour les sourds, La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation 75, 31-46.
  • Benoit H., Gombert A., Gardou C. (2016) De l’adaptation de l’évaluation scolaire aux fondements de la société inclusive : capillarité des gestes professionnels et des enjeux sociétaux, La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation 74, 9-25.

 

Coordination de numéros de revue à comité de lecture 

  • Benoit, H., Reichart, F. et Rachedi-Nasri Z. (dir) (2018). L’éducation inclusive à l’épreuve du handicap et des terrains. Présentation du dossier [Dossier 130 p.]. La nouvelle revue - Éducation et société inclusives 83-84, 5-8.
  • Barry, V. et Benoit, H. (dir) (2018). Les élèves et l’altérité, Présentation du dossier [Dossier 169 p.]. La nouvelle revue - Éducation et société inclusives 82, 5-9.
  • Benoit, H., Assude, T. & Perez, J.-M. (dir.) (2017). Numérique et accessibilité dans l'éducation et en formation, Présentation du dossier [Dossier 192 p.]. La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation 78, 5-9.
  • Branciard L., Mias C., Benoit H. (dir) (2016) Vers une évaluation scolaire inclusive ? Présentation du dossier [Dossier 169 p.]. La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation 74, 5-8.
  • Barry V., Benoit H. (2016) (dir.) Une approche pédagogique des troubles du comportement. Présentation du dossier [Dossier 232 p.]. La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation 72, 9-13.

 

Principales communications

  • Benoit, H. (octobre 2018). Généalogie du concept de besoins éducatifs particuliers dans le contexte européen, colloque international - université de La Réunion, Equipe Icare, Espé : « Vers une société inclusive : diversités de formations et de pratiques innovantes », Le Tampon, 22-23-24 octobre 2018.
  • Benoit, H. et Gombert A. (août 2018). Transformation des formations d’enseignants à l’éducation inclusive en France : avancées et limites, VIIIème colloque international de l’OPHRIS : « Education inclusive : transitions – Transformations – Routines », Université de Genève - Bramois/Sion, 28-29 août 2018.
  • Benoit, H. et Feuilladieu S. (juillet 2018). Transformer les modes de conception et les usages des outils numériques : de la logique compensatrice à l'opérationnalité inclusive, communication, septième  conférence d’Alter, Société Européenne de Recherche sur le Handicap « Transformer les pratiques et les connaissances au prisme du handicap : expériences, transmissions, formations, organisations », Lille (France) les 5 et 6 juillet.
  • Benoit, H. (septembre, 2017). Handicap ou situation de handicap: quelle différence ? Étude de l’énoncé « situation de handicap » érigé « objet de méconnaissance » par le discours d’hypostase de la différence, Colloque Handicap & Autonomie: Quelles sont nos ressources pour agir sur l'inclusion, la perception de la citoyenneté de la personne avant son handicap ? 22 septembre 2017, Mulhouse (France).
  • Benoit H. (juillet 2016). Les enjeux des formations à l'inclusion : le défi de l'accessibilité face aux impasses institutionnelles et aux dilemmes des acteurs - communication orale, congrès international d'Actualité de la recherche en éducation et en formation (AREF), symposium : « De l’inclusion à l’accessibilité : paradigmes, pratiques, formations », Mons (Belgique), 4-7 juillet 2016

 

Enseignements

  • INSHEA
    • Master 1 PIHA2/Apribep spé 1 (Cappei masterisé).
    • Direction de mémoires et cours en master 2 en spécialités 2 et 3.
  • Espé de Montpellier - Montpellier 2 et Montpellier 3 Université Paul Valéry (convention)
    • Master 2 MEF spécialité 8 « Accompagnement de publics à besoins éducatifs particuliers par une pédagogie institutionnelle adaptée » : cofondateur en 2010, membre du comité pédagogique et responsable de deux UE (UE3 et UE9 - 129h)
    • Direction de mémoires de master 2.
  • ISPEF - Université Lumière Lyon 2 (convention)
    • Master 2 Spécialité « Référent handicap » dirigé par Charles Gardou et Yves Jeanne : responsable du module « Travail, emploi, formation et handicap » (21h). 21h d’enseignement assurées.
  • Université Pierre et Marie Curie (convention)
    • Licence professionnelle LPC (langage parlé complété) dirigée par Dominique Farge : cofondateur en 2005 et membre du comité pédagogique.
  • Institut de psychologie de Paris Descartes - Paris 5 (convention)
    • Licence professionnelle « Accompagnant de personnes avec autisme et troubles apparentés » dirigée par le professeur Jean-Louis Adrien : chargé de 6h d’enseignement.
  • Partenariat IHEEF (ex ESENESR) et INSHEA (depuis 2009-2010)
    • Responsabilité de la formation d’adaptation à l’emploi des IEN ASH (en moyenne 20 participants) d’une durée de 200 heures sur 15 mois, de septembre à décembre.
    • Responsabilité d’un module de formation à l’inclusion scolaire de personnels d’inspection et de direction (IA IPR, IEN IO, IEN ET et EG, IEN CCPD et chefs d’établissements (en moyenne 65 participants) d’une durée de 58 heures sur l’année universitaire.

 

Contribution aux groupes d’expertise

  • Rédacteur en chef de La nouvelle revue – Education et société inclusives à partir de 2018 ; publication de 3 numéros de la nouvelle série (avril, juillet et novembre 2018). Revue accréditée par le Hcéres et classée « référence ».
  • Rédacteur en chef de La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation (du 01.09.2000 au 31.12.2017) ; publication de 70 numéros trimestriels et de six « Hors série » (20 000 pages environ). Revue classée « interface ».
  • Membre du comité scientifique (Scientific Committee) de la revue Italian Journal of Disability Studies (http://www.edizionianicia.it/docs/Rivista_Vol1_N1.pdf  et http://rivistadisabilitystudies.blogspot.fr/Membre du conseil scientifique de la Recherche-Action mise en œuvre par la FGPEP « Pour des loisirs choisis pour tous : analyse et expérimentation de plateformes territoriales ». Fédération Générale des PEP, 94000 Créteil.
  • Membre du comité scientifique du colloque international « polyhandicap et processus d’apprentissage », 22 et 23 mars 2019, Université de Nanterre.
  • Membre du comité scientifique du colloque international « Vers une société inclusive : diversités de formations et de pratiques innovantes », Université de La Réunion, Equipe Icare, Espé, Le Tampon, 22-23-24 octobre 2018.
  • Membre du comité scientifique du colloque international OPHRIS 2018 « Education Inclusive : transitions – transformations – routines », Université de Genève - Bramois/Sion, 28-29 aout 2018.
  • Membre du comité scientifique du colloque international « Regards croisés sur l’Education Inclusive et les Technologies Numériques » Strasbourg, avril 2018.
  • Membre du comité scientifique et du comité d’organisation du VIIème colloque international Ecole et Handicap OPHRIS (Observatoire des pratiques sur le handicap : recherche et intervention scolaire) sur le thème « Numérique et accessibilité dans l’enseignement scolaire et supérieur », prévu les 7 et 8 juin 2016, à l’INSHEA de Suresnes

 

Encadrement doctoral

Co-encadrement avec Teresa Assude, professeur à Aix-Marseille Université (Amu), de la thèse de doctorat en sciences de l’éducation de Magalie Duprat  intitulée « L’opérationnalité inclusive d’un ENT (espace numérique de travail) dans le contexte d’une UEE (Unité d’enseignement externalisée) ».