Flexibilités pédagogiques pour favoriser la réussite des élèves allophones en mathématiques

Vous êtes ici


Un peu partout au Québec, l’allophonie se fait de plus en plus présente dans les écoles. En effet, selon l’Office québécois de la langue française cité dans la Presse canadienne (2017), le taux d’élèves du primaire et du secondaire qui n’ont pas le français ou l’anglais comme langue maternelle et qui fréquentent les écoles francophones au Québec est passé de 15 % à 89 % dans les écoles du Québec entre les années 1971 et 2015.
Cet article présente un exemple de l'enseignement des mathématiques à des élèves allophones au Québec.
En savoir plus (Carrefour éducation Québec Canada)