Flux des actualités ASH

Vous êtes ici


9 et 10 avril 2015 - Nice (06)
Vie numérique de l’élève : une identité en construction…
Organisé par le Ministère de l'Education nationale et Canope.

La pratique numérique des élèves et l’évolution de la construction de soi ; le numérique, la construction des apprentissages et leur évaluation ; les usages numériques et l’exercice de la citoyenneté
Le numérique peut être un élément essentiel de la réussite scolaire et de la professionnalisation future de l’élève. Face au nombre toujours plus grand d’outils numériques mis sur le marché, l’Ecole doit aussi présenter des usages raisonnés du numérique et réfléchir aux moyens à déployer pour que l’élève développe une vigilance citoyenne dans la société numérique.
A noter un atelier Le numérique au service des apprentissages des élèves à besoins particuliers

Site Web et programme


http://cache.media.eduscol.education.fr/image/--_General/26/0/eduscol_189832_195260.pngPour accompagner la scolarisation des élèves en situation de handicap le ministère mène une politique de soutien à la production et au développement des usages de ressources pédagogiques numériques adaptées.
Pour chaque trouble des apprentissages, la page web du site Eduscol présente toutes les ressources numériques soutenues par le ministère de l'éducation nationale dans le cadre de la commission multimédia.

Soutenir la production et les usages de ressources numériques adaptées pour la scolarisation des élèves en situation de handicap

Ressources numériques adaptées soutenues et réalisées

Ressources numériques adaptées soutenues en cours de réalisation


        

Création d'un lieu unique pour développer tout le potentiel de l’e-éducation et de l’éducation au numérique

Cap Digital lance «EDUCALAB» nouveau lieu d’innovation et d’accélération de projets dédié à l’e-éducation et à l’éducation au numérique.
A l’heure où on évoque la révolution numérique de l’enseignement, depuis l’école jusqu’à la formation tout au long de la vie, Cap Digital lance un nouveau lieu dédié à l’e-éducation et à l’éducation au numérique : Educalab. Soutenu par la région Île-de-France, Educalab a pour objectif d’agir sur cet écosystème par le biais d’actions concrètes et d’une offre de services spécifiques. C'est un lieu où devraient se rencontrer entreprises, enseignants et lycéens. Installé au Campus Condorcet à Aubervilliers (93), il ouvrira en octobre 2015. Il proposera aux enseignants des "fablabs" éducatifs dans un lieu permettant les échanges et la mutualisation. Ce sera aussi un showroom permanent des technologies éducatives. Il comprendra deux salles de classe innovantes et une "classe numérique" que les enseignants pourront réserver.
La présentation a eu lieu le 3 mars.
site web
Plaquette de présentation

 

A


2 au 4 Juillet 2015 - Espace Vanel Toulouse (33)
Cette 11e Conférence Internationale sur le Trouble de l’Acquisition de la Coordination est organisée par l’Université de Toulouse, Aix-Marseille Université, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse et l’Institut de Formation en Psychomotricité de Toulousesa et a pour thème :
Trouble de l’Acquisition de la Coordination et autres troubles neurodéveloppementaux : focus sur les comorbidités
La notion de comorbidité fait référence à la présence, chez la même personne, de deux ou plusieurs troubles (notamment TAC, dyslexie, hyperactivité dans le domaine des troubles du développement). Cette question est centrale du fait de sa fréquence, environ 50 % des sujets porteurs d’un trouble neurodéveloppemental présentant une telle association. La comorbidité entache sérieusement le devenir de l’enfant car elle représente une entrave importante à la vie scolaire et familiale. De plus elle complique l’organisation des soins. Ce congrès entend apporter des réponses aux questions des critères diagnostiques, des facteurs étiologiques, des éléments pronostiques et de la prise en charge du TAC et des troubles associés.

Programme

Site Web

 


Note de service n° 2015-037 du 25 février 2015
Bulletin officiel de l'éducation nationale - N° 10 du 5 mars 2015
Cette note de service précise : les élèves en situation de handicap pour lequel l'avis du médecin désigné par la Maison départementale des personnes handicapées n'a pas préconisé une dispense de la partie pratique de l'épreuve mais un aménagement, passent cette partie à partir d'une sélection de situations d'évaluation parmi celles susmentionnées (cf. supra 1. Situations d'évaluation) qui sont adaptées à leur handicap. En fonction de l'avis médical, les adaptations peuvent porter notamment sur le choix des types de situations proposés au tirage au sort, sur l'aménagement du poste de travail, sur la majoration du temps imparti, sur l'aide d'un secrétaire, sur la présentation voire l'adaptation de cette situation. Dans ce dernier cas, on veillera à ce que la situation retenue permette que des compétences expérimentales soient mises en œuvre par le candidat afin qu'elles puissent être évaluées. L'objectif est que le maximum de candidats en situation de handicap puissent passer l'épreuve, sans toutefois que soient dénaturées les compétences expérimentales évaluées.


Circulaire n° 2015-015 du 3 février 2015
Bulletin officiel spécial de l'éducation nationale - N° 1 du 5 mars 2015
Ce programme annuel des collectes d'informations statistiques et de contrôle de gestion vise à informer des collectes d'informations prévues par l'ensemble des acteurs qui concourent à l'alimentation des systèmes d'information sur l'enseignement scolaire.
Au sein de ce programme, les opérations suivantes concernent le champ de l'ASH :
- Depp B1 : Scolarisation des élèves handicapés dans les premier et second degrés
- Depp B1 : Scolarisation dans les établissements hospitaliers et médico-éducatifs
- Depp B1 : Panel d'élèves en situation de handicap
- Depp B2 : Expérimentation des outils destinés à l'évaluation des acquis cognitifs et conatifs des élèves du panel d'élèves en situation de handicap lancé en 2013 (élèves nés en 2001 et en 2005)
- Dgesco B1-3 : Suivi de gestion des assistants d'éducation et des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), hors titre 2
- Dgesco A1-3 : Postes relevant de l'adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés (ASH)
- Dgesco B1-3 : Situation de l'aide humaine individuelle et mutualisée apportée aux élèves handicapés


Samedi 7 mars - Nanterre (92)
Conférence de Christine Philip, maître de conférence honoraire en Sciences de l'Education à l'INS HEA, en partenariat avec Olivia Cattan et Jacqueline Tiarti, présidente et vice présidente de l'association SOS Autisme France.
Plus d'informations


À l'occasion du dixième anniversaire de la loi sur l'égalité des chances, Clara Bouffartigue a mené une enquête dans le domaine qui a mobilisé la communauté sourde : l'éducation. Elle a voulu connaître les avancées rendues possibles ainsi que les blocages qui subsistent.
Possibilité d'écouter en replay  l'émission du 16 février 2015 sur le site France 5.


Dix ans après l’adoption de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, Najat Vallaud-Belkacem souligne l’engagement et met en valeur les réalisations du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en faveur de la scolarisation des élèves et des étudiants en situation de handicap.
En savoir plus


À l’occasion des 10 ans de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le Comité d’Entente des Associations Représentatives de Personnes Handicapées et de Parents d’Enfants Handicapés dévoile les résultats de l’Enquête IFOP. La loi handicap de 2005 était ambitieuse et devait largement améliorer la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de leur famille. Dix ans après les personnes concernées constatent plutôt une stagnation voire une dégradation de leur situation, malgré quelques améliorations limitées. Les deux piliers de la loi que sont "l’accessibilité" à la société (école, emploi, cadre bâti) et la "compensation" sont encore loin d’être effectifs. Si la perception du grand public rejoint en plusieurs points celle des personnes concernées par le handicap, les élus interrogés sont en net décalage et bien loin de la réalité vécue par les personnes handicapées.

Pages