Les actualités ASH sélectionnées par l’INS HEA

Vous êtes ici


Instruction interministérielle n° DGCS/SD3B/DGOS/DGS/CNSA/2019/44 du 25 février 2019 relative à la mise en oeuvre de la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018-2022
Circulaires.legifrance.gouv.fr, 21 mars 2019
Cette instruction porte sur les mesures médico-sociales et sanitaires à mettre en oeuvre par les ARS dans le cadre de la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018-2022.
Consulter l'instruction (Circulaires.legifrance.gouv.fr)


1er avril 2019 - Défi métiers, Paris (14e)
Une action expérimentale, destinée aux référents de parcours volontaires du Plan régional d’insertion pour la jeunesse (Prij), est actuellement en cours de réalisation en Île-de-France. Elle vise l'accompagnement et la professionnalisation de ces référents (conseillers insertion, éducateurs, coach sportif, etc.) pour qu'ils puissent contribuer à sortir un groupe de jeunes de la situation d'illettrisme.
Cette action est gratuite avec une obligation d'inscription.
En savoir plus (Défi métiers)


1er avril 2019 - Musée National de l'Histoire de l'Immigration, Paris (12e)
L'objectif majeur du séminaire « La scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) - Enseignement du français Français langue maternelle, Français langue étrangère, Français langue seconde, Français langue de scolarisation » est d'engager, mutualiser et valoriser des actions pédagogiques, mobilisant l'ensemble des acteurs éducatifs, en faveur de l'inclusion des élèves allophones dans notre système scolaire. Il doit permettre de poursuivre la réflexion engagée sur la mise en œuvre du principe d'inclusion des élèves allophones nouvellement arrivés, tel que défini par les circulaires n° 2012-141 et 2012-143 parues au B.O. n° 37 du 11 octobre 2012.
En savoir plus (Eduscol)


Le 30 janvier 2019, l'Organisation mondiale pour l'éducation préscolaire (Omep), présidée par Danièle Perruchon, a organisé une conférence sur le thème : « Littérature jeunesse et inclusion dès le plus jeune âge » avec des interventions sur les thèmes suivants :
- Les migrations dans le monde ; 
- Hospitalité, accueil des migrants, acceptation de l'autre et diversité des cultures.
Le compte-rendu de cette conférence est disponible en ligne.
En savoir plus (Omep)


Alors que de plus en plus de jeunes en situation de handicap poursuivent leurs études dans des établissements d’enseignement supérieur, partir à l’étranger pendant leur cursus relève encore du parcours du combattant. La Conférence des grandes écoles (CGE), la Fédération étudiante pour une dynamique études et emploi avec un handicap (FÉDÉEH) et l'association Hanploi CED ont élaboré un statut international de l’étudiant en situation de handicap. Objectifs : faciliter leurs démarches et réduire le coût du séjour.
En savoir plus (L'étudiant)


Auditions à l’Assemblée nationale le 19 mars 2019 (vidéo : 3 h 13) :
- des associations ayant réalisé une enquête sur le déroulement de la dernière rentrée scolaire pour les élèves en situation de handicap. Avec la participation d'Odile de Vismes (Association TouPI, Tous pour l'inclusion !) ; Danièle Langloys (Autisme France) ; Caroline Coutant (Association Info Droit handicap) ;
- du Syndicat national unitaire des instituteurs, des professeurs des écoles et professeurs d'enseignement général de collège (SNUipp-FSU) ;
- du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH).
Les différentes interventions sont accessibles directement en cliquant sur le menu déroulant.
En savoir plus (Assemblée nationale)


Baccalauréat, série STL - Épreuve d'évaluation des compétences expérimentales - session 2019
Note de service n° 2019-022 du 21 mars 2019
Bulletin officiel de l'Éducation nationale - N° 12 du 21 mars 2019
Le point 3 de la note concerne l'aménagement de l'épreuve à l'attention des candidats présentant un handicap. En application des articles D. 351-27 et D. 351-28 du code de l'éducation, le recteur d'académie peut accorder aux candidats présentant un handicap, sur proposition du médecin désigné par la MDPH, un aménagement de l'épreuve. Les adaptations accordées peuvent porter notamment sur le choix des types de situations proposés au tirage au sort, sur l'aménagement du poste de travail, sur la majoration du temps imparti, sur l'aide d'un secrétaire, sur la présentation voire l'adaptation du support lui-même.
Consulter la note de service (Bulletin officiel de l'Éducation nationale)


Augereau, T., Ben-Ali, L., Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp). (2019, mars). La motivation et le sentiment d'efficacité des élèves baissent de façon socialement différenciée au cours du collège. Note d'information, 19(02).
Le panel d’élèves du second degré suivi par la DEPP en 2007 offre l’opportunité de mettre en perspective des dimensions non cognitives avec des informations d’ordre social ou contextuel et de suivre leur évolution. Les analyses mettent en évidence une dégradation de la motivation et du sentiment d’efficacité scolaire des élèves au cours du collège. Ces résultats sont, pour partie, socialement déterminés. Ainsi, si la motivation envers les activités scolaires est peu différenciée socialement en sixième, elle baisse ensuite davantage parmi les élèves les plus défavorisés. Le sentiment d’efficacité scolaire des collégiens, différencié socialement en sixième, baisse lui aussi nettement par la suite. Néanmoins, cette tendance est relativement comparable quelles que soient les caractéristiques individuelles des élèves.
Les données brutes sont disponibles au format tableur.
Télécharger la note (.pdf, 315 Ko)
En savoir plus (Ministère de l'Éducation nationale)


Cristofoli, S., Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp). (2019, mars). En 2017-2018, l'absentéisme touche en moyenne 5,6 % des élèves du second degré publicNote d'information, 19(04).
De septembre 2017 à mai 2018, dans les établissements publics du second degré, 5,6 % des élèves ont été absents de façon non justifiée quatre demi-journées ou plus par mois, en moyenne. Ce taux d’absentéisme moyen annuel est de 3,2 % dans les collèges, de 6,8 % dans les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) et de 18,3 % dans les lycées professionnels (LP). Comme chaque année, le taux d’absentéisme varie fortement d’un établissement à l’autre : en janvier 2018, l’absentéisme touche moins de 1,7 % des élèves dans la moitié des établissements, alors que, dans un établissement sur dix, il dépasse 12 %. Ces 10 % d’établissements les plus touchés concentrent la moitié des élèves absentéistes. L’absentéisme est plus élevé dans les établissements socialement défavorisés. Du fait de leurs absences non justifi ées, les élèves perdent en moyenne 1,6 % de temps d’enseignement. Lorsque toutes les absences, quel que soit le motif, sont prises en compte, ce temps d’enseignement perdu passe à 6,7 %. Dans 95 % des départements, la proportion des élèves signalés pour leur absentéisme persistant est inférieure à 1 %.
Les données brutes sont disponibles au format tableur.
Télécharger la note (.pdf, 211 Ko)
En savoir plus (Ministère de l'Éducation nationale)


À l'occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21 (21 mars), l'association Trisomie 21 France a mis en ligne le livre participatif élaboré par tous ceux, personnes avec une trisomie 21 ou une déficience intellectuelle, proches, parents ou professionnels, qui ont voulu laisser un témoignage sur ce que la citoyenneté représente pour eux.
Consulter le livre (.pdf, 6,7 Mo)
En savoir plus (Trisomie 21 France)

Pages