Flux des actualités ASH

Vous êtes ici


Mercredi 1er octobre 2014

La Journée Mondiale de la Paralysie Cérébrale est un projet mondial d’innovation destiné à changer le quotidien des personnes atteintes de Paralysie Cérébrale ainsi que celui de leurs familles. L’objectif est de recueillir des idées proposées par des individus du monde entier et de mettre les meilleures d’entre elles en pratique. Ce projet est dirigé par un groupe d’organisations caritatives à but non lucratif consacrées à la Paralysie Cérébrale, et soutenu par des organisations de plus de 30 pays.
Chaque année, les personnes atteintes de Paralysie Cérébrale, leurs familles et les personnes qui les soutiennent, proposent une idée concernant la façon dont leurs vies au quotidien pourraient être améliorées. Elles disposent de seulement 1 minute pour présenter cette idée (sous forme de vidéo ou de texte) et la partagent sur le site internet de la Journée Mondiale de la Paralysie Cérébrale, du 22 juillet au 31 octobre 2014. Lors de la Journée Mondiale de la Paralysie Cérébrale, des événements d’innovation sont organisés dans le monde entier pour célébrer et recueillir des idées destinées au site internet.
Site de la journée mondiale


HAEUSLER, Laurence/DE LAVAL, Thibaud/MILLOT, Charlotte. Étude quantitative sur le handicap auditif à partir de l’enquête "Handicap-Santé". DREES, Document de travail, Série Études et recherche, n°131, août 2014, 156 p.

En 2008, 10 millions de personnes ont des problèmes d’audition. La moitié ont des difficultés dites "moyennes à totales" qui limitent leur capacité à suivre une conversation. Une partie d’entre elles cumulent ces problèmes d’auditions à d’autres limitations (motrices, intellectuelles, psychiques, cognitives ou visuelles). Ce document présente les résultats détaillés sur la participation à la vie en société des personnes ayant des problèmes auditifs (vie familiale, vie professionnelle, loisirs…), leurs difficultés dans la vie quotidienne et les aides dont ils bénéficient (aides humaines, techniques et financières).

 


Ce prix créé par l'association Agir pour l'audition vise à récompenser toute initiative innovante et marquante, inscrite dans une dynamique d’aide à la personne déficiente auditive et d’amélioration de la vie quotidienne (accessibilité, communication, prévention, aides techniques, culture…). La date limite de remise des dossiers de candidature est fixée au 30 septembre 2014.


13 septembre au 12 octobre 2014 - Versailles
Ce festival est de ces initiatives qui font évoluer le regard sur le handicap et élargissent le champ des possibles. Au programme de cette 12e édition : danse, théâtre, musique… des œuvres inclassables, intimes, drôles, des spectacles qui démontrent par l'exemple que l'art n'a que faire du handicap.


Paris XXe.
"Les yeux de l’imaginaire" est un cours de culture photographique réservé aux personnes malvoyantes et non voyantes. Cet atelier individuel est un défi lancé à l’image. Il est né de l'idée de la possibilité d’assembler la formation et la création des images intérieures des personnes mal voyantes et non voyantes, avec le mouvement des mots, et le lien entre la réalité et l’imaginaire contenu dans les photographies.

Pour en savoir plus.


21 octobre - Maison des Sciences de l'Homme et de la Société (Poitiers).

Programme et inscription.
 


2 octobre - Toulon
Les académies de Nice et d'Aix-Marseille tiennent leur première journée de la réussite éducative. Les acteurs et les partenaires de l'Ecole et les familles seront réunis pour réfléchir et échanger autour de nombreux thèmes dont notamment la lutte contre l'illettrisme et le décrochage scolaire ainsi que sur la prise en charge des élèves à besoins particuliers.

Informations et inscription.


1 octobre - Collège Poquelin (Paris).
Jean-Michel Zakhartchouk, enseignant et rédacteur de la revue Les cahiers pédagogiques, viendra présenter et commenter son nouveau livre Enseigner en classes hétérogènes.
Un débat s’ensuivra.

Information et inscription.

 


De septembre à décembre 2014 - Paris
Trop d'élèves souffrent aujourd'hui des effets négatifs d'évaluations qui ne prennent en compte que leurs lacunes, qui peuvent les décourager dans leurs apprentissages et les freiner dans leurs parcours. Les élèves les plus en difficulté subissent, plus que les autres encore, des évaluations dont ils ne comprennent pas toujours ni les codes, ni les attendus implicites. Afin d'y remédier, scientifiques et professionnels de l'éducation sont mobilisés, dans le cadre d'un dialogue ouvert et transparent avec l'ensemble de la société.
Cinq questions sont mises en débat :
- Comment l'évaluation peut-elle être au service des apprentissages des élèves et participer à leurs progrès ?
- Comment rendre compte aux familles des progrès des élèves ?
- Quelle place et quelle forme de la notation dans l'évaluation des élèves ?
- Quels doivent être les moments de l'évaluation dans les parcours des élèves ?
- Comment mobiliser les évaluations dans la détermination des parcours des élèves, leurs choix d'orientation et les procédures d'affectation ?
Ce dispositif s'achèvera par les journées de l'évaluation, du 11 au 13 décembre 2014 à l'issue desquelles, le jury remettra ses recommandations à la Ministre.

Informations et inscriptions.


La DARES a cherché à mieux connaître le fonctionnement et les pratiques des écoles de la 2e chance (E2C). D'après son étude, les jeunes accueillis ont connu des ruptures scolaires, souvent associées à des difficultés sociales et personnelles. Leur entrée en E2C est souvent conditionnée à leur motivation. Dans l'école, le parcours des stagiaires est organisé en alternant successivement trois volets : une remise à niveau sur les savoirs de base, des stages en entreprise et des activités d'ouverture sur l'extérieur.

Pour en savoir plus.

Pages