• English langage
  • Navigation en langue français

Facebook Linkedin Twitter


Recherche avec Navigation

Vous êtes ici


Une recherche pluridisciplinaire en sociologie, sciences de l'éducation et sciences du langage portée par le GRHAPES à l’INS HEA (Suresnes) et le Défenseur des Droits. EVASCOL : Évaluation de la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV). EVASCOL, c'est apporter des données nationales pour améliorer les conditions de scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV) scolarisés dans le primaire et le secondaire.


Une chaire de recherche est un dispositif stratégique de partenariat entre des structures de recherche et des acteurs privés, pour faire émerger, connaître et valoriser des domaines de recherche en pointe avec un axe novateur. La chaire « Handicap, éducation, numérique » (HÉN) se propose ainsi d'accompagner les entreprises, les citoyens et les pouvoirs publics dans leurs réflexions sur l'utilisation des outils numériques et de produire des outils inclusifs pour tous.


Le projet « Les violences de genre au prisme du handicap : rendre visible, rendre dicible » vise à analyser la question des violences faites aux femmes au prisme du handicap. Il est né du constat du manque de recherches sur le handicap dans une approche intersectionnelle dans l’espace francophone et en particulier en France. À l’initiative des membres du projet, un séminaire ouvert au public a eu lieu le 13 novembre 2020 avec l’objectif de réfléchir à la définition et aux contours des violences faites aux femmes handicapées. Il a réuni plusieurs militantes, chercheuses et professionnelles de différents horizons, pour partager leur réflexion et échanger sur leur analyse des outils et dispositifs de lutte. Le contexte sanitaire nous a amenées à organiser ce temps d’échange à distance et ce séminaire a été proposé sous un format radiophonique quelque peu revisité.


Docteure en sciences de l’éducation Chercheure associée


L’objectif du projet est d’analyser la construction de l’orientation scolaire post-troisième des jeunes primo-migrants dans le système éducatif français : production de discours institutionnels, pratiques des collégiens et adultes intervenant auprès d’eux. Ceci suppose de s’intéresser aux différentes étapes de l’orientation, depuis la première évaluation passée au vécu de l’orientation durant les deux années qui la suivent. Il importe de s’intéresser aux interactions entre les producteurs de normes et de procédures afférentes à l’orientation (acteurs de l’orientation de l’Éducation nationale, collectivités territoriales, secteurs associatifs mais aussi logiciel dédié) et aux jeunes et familles qui la vivent tout en participant eux-aussi à l’édification de référentiels normatifs. Dans cinq académies, notre méthodologie, mixte, combine suivi qualitatif d’une cohorte de 20 jeunes (110 au total) pendant trois ans, analyses statistique des données scolaires et du logiciel utilisé pour l’orientation. De plus, afin de saisir les ancrages et ressorts de la construction des décisions afférentes à l’orientation mais aussi leur forme de légitimation et leurs appropriations subjectives par les personnes et notamment par les élèves, nous étudierons aussi la production règlementaire et les modalités de recours des élèves et leur représentants légaux et ceci sur trois années scolaires : l’année de troisième et les deux années suivantes.


Doctorante en sciences de l'éducation


Doctorante en sciences de l'éducation et de la formation

Pages